Hello! Bonjour! Willkommen!

September 17, 2009

YERRR AWESOME

Goon & Koyote – Wellness Is Wild (Dre Skull remix) from FullDawa on Vimeo.

Prod : FullDawa .

Année : 2009 .

Réal : Sébastien Praznoczy

Here is a video for some awesome dudes from Paris.

x

July 9, 2008

GOON & KOYOTE IN FRENCH VICE

GOON & KOYOTE – LE MAXI DE LA MATURITÉ Pt.1

Les légendaires Goon & Koyote viennent de sortir leur maxi “Wellness Is Wild” et il faut que vous l’achetiez immédiatement bande d’enfoirés immatures. Sachez qu’en plus de faire de la super bonne dance-music, les deux faux-jumeaux sont aussi les mecs les plus cool de la terre. On leur a demandé pourquoi ils avaient légèrement changé de style musical, des fois que ça ait à voir avec leur consommation de nourriture bio et de cigares.

C’est la première partie de l’interview, la seconde arrivera dans la fin de semaine. KEEP DANCIN.

Salut les mecs, comment ça va ?

Goon: Ça va super. En fait c’est un peu relou pour moi, je suis en train de déménager en ce moment. C’est à dire que je me déplace entre les cartons, les tuyaux et le plâtre et que cet enfoiré de Koyote ne vient même pas m’aider. D’ailleurs je compte le solliciter très prochainement.

Koyote: Mouais, c’est quand même loin d’être sûr que je me déplace.

Votre maxi est sorti lundi dernier. J’ai ouïe dire que ça marchait très bien.

Koyote: Oui, on en a vendu 3. Non c’est pas vrai, en fait on a même été numéro 1 electro sur iTunes Store la semaine dernière. C’est cool, même si je pense qu’on a du retomber dans les profondeurs du classement depuis.

Goon: Le truc c’est que le maxi a buzzé grâce à la grosse promo qu’on a faite un peu avant la sortie, mais là ça s’est un peu calmé c’est vrai.

Koyote: C’est un maxi composé de trois titres à nous, et de deux remixes. Le titre principal c’est un vrai gros morceau deep-house à l’ancienne. Pour les remixes, c’est nos potes Dre Skull de New York et Dikulous de Londres, parce qu’ils ne nous ont pas demandé d’argent. Dikulous, c’est un des pseudos de Dj Guy en fait, qui est pour nous le meilleur dj Booty européen.

Quand on vous voit, on dirait vraiment un vrai couple avec ses petites habitudes et ses petites gueulantes. Comment votre histoire d’A a t-elle commencé ?

Koyote: On s’est rencontré en 2002 sur un forum ghettotech, ça a été le coup de foudre. C’était l’époque de l’internet 0.9, personne ne parlait de booty en France, c’était le gouffre.

Goon: Sur ce forum on était trois français et on s’est rencontrés en s’envoyant des mails pour finalement se rendre compte qu’on habitait à 10 minutes l’un de l’autre. On a fait des trucs tous les trois ensemble à une époque, mais depuis on a coupé les ponts avec Ice Kid.

Votre musique a beaucoup évolué et s’est adoucie ces derniers temps. Vous n’avez pas peur d’être devenus “matures” ?

Koyote: Matures, nous ? Ouais voilà, on est vachement matures ahah. C’est le mot le moins fait pour parler de notre musique je crois. On est immatures mec. Après je comprends que les gens qui nous ont connus il y a trois ans à l’époque de nos soirées Diamond Grills soient un peu désorientées aujourd’hui. À l’époque, on mixait vraiment que de la booty, donc on est vite devenu “les dj’s booty parisiens” et ça nous a soûlé. Donc on s’est mis à mélanger nos sets puis à mixer de plus en plus de trucs différents. Mais de là à être matures, je ne crois pas non.

Vous mixiez booty avant la grande explosion du truc sur internet. En fait, je ne sais même plus depuis combien de temps vous êtes là…

Goon: Je crois qu’en France, c’est le passage de Disco D au Nouveau-Casino qui a déclenché l’engouement pour la dance music du ghetto, en 2003. Mais nous, on mixait de la ghetto-tech déjà bien avant l’apparition des blogs héhé.

Koyote: En ce qui me concerne, je mixe de la booty depuis 97-98. J’ai vraiment découvert ça à l’époque sur Radio Sauvagine quand j’habitais à Bordeaux. À l’époque ils passaient en boucle un mix de Dj Funk, et moi qui écoutait plein de techno de Detroit, j’ai pris une énorme claque. Et j’ai compris que tous les artistes de cette scène ghetto-house connaissaient aussi les dj’s techno que j’adorais. Je me suis dit “bingo, je ne vais mixer que ça maintenant”.

Goon
: Moi c’était quand j’habitais à Rennes en 99 et un pote de l’époque collectionnait tous les maxis du label Dance Mania. J’ai directement trouvé que tous ces trucs tuaient.

C’est quoi le truc qui vous a fait dire : “OK on va être dj’s booty et pas autre chose” ?

Koyote: C’est les paroles de cul. C’est le cul qui nous anime tu sais.

Goon: C’est le côté immédiat des morceaux, les morceaux partent directement et sont plus dansables que n’importe quelle autre musique. On aimait aussi le fait que cette musique reprennent plein d’éléments du hiphop et du funk, puisqu’on en écoute beaucoup.

Koyote: C’est aussi le côté hyper rythmique de cette musique qui nous a poussé à ne faire que ça. Les tomes des 808 et 909, ça nous rend oufs. Un peu comme la house tribale tu vois ? Je suis un grand fan de house tribale, Antoine Clamaran tout ça… Il faut que tu le dises.

Et tout votre délire Miami bass, Latin freestyle, c’est venu après non ?

Goon: Ce sont toutes les mixtapes des mecs de Detroit qui nous ont introduit à ces sous-genres. Le fait de tout mélanger dans leurs mixs nous a servi pour nous documenter sur ces musiques un peu obscures.

Koyote: En fait il faut savoir que ce qu’on appelle “booty”, c’est un mélange de trois musiques distinctes : la ghetto-tech de Detroit, la ghetto-house de Chicago et la Miami Bass. À Detroit, les mecs mixent toutes ces musiques ensemble.

Goon: Ce que les médias ont appelé “ghetto-tech”, c’est une manière de mixer en fait. C’est ces mecs de Detroit qui mixent les morceaux rapidement et avec un tempo accéléré. Ils prennent un morceau de Freestyle des années 80 assez soft et vont le transformer en truc beaucoup plus violent.

Le fait d’avoir été catégorisé comme “les dj’s booty de Paris”, ça vous a bien soûlé on dirait…

Koyote: Oui c’est clair, c’est vraiment un truc qui nous emmerde. On se considère plus du tout comme les mecs qui ne passent que des trucs ghettos dans leurs soirées. C’est pour ça qu’on a complètement changé nos sets et que l’on passe beaucoup plus de house et techno classique. Et pas mal de rave du début des années 90 aussi. Maintenant, de tous les trucs ghetto que l’on jouait avant, on ne passe plus que de la Juke en fait. C’est de la ghetto-house actuelle, avec un tempo très rapide. C’est le truc le plus intéressant en booty à l’heure actuelle, des mecs comme Dj Nehpets, ou Dj Rahsaan défoncent.

De toutes façons, la vision des gens à propos du délire “booty” a changé.

Koyote: Ouais maintenant, le truc a tellement évolué que tout le monde sait ce que qu’est la ghetto-tech, même les meufs savent directement reconnaître un morceau booty. À la limite, c’est trop populaire à présent, ça a perdu tout son côté nouveau tu vois.

Goon: Et puis plein d’autres artistes, style Crookers, ont vachement assimilé cette musique. C’est plus la peine de faire ce que les autres font maintenant. On voulait faire quelque chose de différent, pour lequel on était pas réputés. On a digéré la musique ghetto.

Koyote: On est matures tu vois !

Goon: On entre dans une deuxième phase.

Ah, la French Touch 3.0 ?

Goon: 4.0 en fait pour être précis. Soyez prêts Paris, l’Europe, le Monde, en 2012 on sera là.

You can find the interview with pictures here on the French Vice site.

July 1, 2008

GOON & KOYOTE ~ WELLNESS IS WILD

Finally my friends Goon and Koyote have their first EP released and I am well excited – not only because I find the cover artwork extremely arousing [and it was my desktop image on my work laptop for a loooong time] but because I LOVE these tracks.

Oh and the classic Goon quote from the birthday party in Hamburg last year listening to Philippa, Pip, Manara and I natter away like girls is “What is ’stiffy’?”

GOON & KOYOTE
1st EP “Wellness is wild” (DIGITAL ONLY)

1/Keep Dancin’
2/Pussy Out
3/Wellness Is Wild
4/Wellness Is Wild – Dre Skull Mix
5/Wellness Is Wild – Dikulous’ Zulu Mix

Disponible sur
iTunes | Virgin Mega | Fnac Music

www.myspace.com/diamondgrills

September 9, 2007

SERIOUSLY LAGGING

Today Goon and I are sitting at the stand with our eyes propped open with matchsticks. I’m sure that Katharine and Roxy are probably the same on their plane to New York! I heard them getting up at the hotel around 5am this morning. I had only got back from the party about an hour before.


Our stand.

As always it was so cool to see my dog Koyote. And as always he had some beautiful things to say to me. Last time it was he thinks I dance like a German girl. This time he found it hilarous that Paul dumped me twice. Then he was kind of inferring by vibe that I was a salope, [I couldn't deny it outright but would have liked to] and then when I explained that my life has changed he called me a “Retired Slut”. It makes me sound like j’ai une chatte comme les abricots secs.


Connard qui j’adore.

Also, Fanny came and she wore her KH tshirt too! Here is Goon telling you all what to do – send me an email and tell me how you are.


The new E t-shirt is gonna be a big hit guys. Believe dat.

xx Lektrogirl

September 8, 2007

C’EST TROP RUPTURE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Today there were four meufs who where super excited to see all the Katharine Hamnett stuff – They were saying it was really new rave. Then they said “C’est trop RUPTURE!” which means nothing but sounds awesome. Teenie Slang.

Today on the stand was again good for sales – but there is still loads of time for making trouble. Tous les PD’s aiment Goon! Mais il n’y a pas assez des hot straight guys. I made Goon horrified with stories of guys I had slept with who got really small penises. Then YSL’s old boyfriend came to the stand to meet Katharine. He is the president of Fashion or something in France.

Now I am watching Italy play Les Blues le foot with Goon eating ham and cheese sandwiches. Soon we go and meet Koyote and chill at some party. But not too late cause we gotta start the stand at 9am again tomorrow…

xx Lektrogirl.

May 20, 2007

Paris pour Le Weekend.

So there I was in Paris with Goon and Koyote who be runnin tangs in their neighbourhood. We were all pretty chill compared to the last time I was in Paris for the Diamond Grills at Le Tryptique. I won’t go into the full story again – but you can read it in my first post on this blog ever – only it was a bit embarressing a few times at this this most recent party. I was getting introduced to people and I was like “Oh great! So nice to meet you!” and these people were like “Errrr I met you last time you were here…”


One person I was sure not to forget is Teki who I love! He is so sexual!!He just has a new single out with Lio [who sang Banana Split in the 80's] We had a special moment together when Jean Nipon was DJing some [euro]Trance. Teki was telling me he loves how positive it is and so romantic. Right at that moment I was feeling the vibe. By then though I was pretty busted. The club was so hot and so sweaty. And these are the toilets:


And then the French wonder why the English have a lot to say about the French hygiene.

So other than to see my friends, I went to see Dance Mania DJ Nephets. It was maximum party zone. See above.


Here is Goon and Nephets. Nephets looks like a big Gingerbread Man.

On Saturday I went shopping. I was in the Lingerie department at Le Printemps and nearly puked all over the Christian Lacroix bras that I found I was so excited. Soon after I realised it was cause I was so hungover. I spent some money on a lot of fancy knickers and went out into the fresh air. I really had a happy happy heart walking along the streets of Paris in the sunshine eating a rose petal flavoured Ladurée macaroon.

This was my breakfast on Sunday morning:

It was in a place at Marché des Enfants Rouges. So it wasn’t cheap – but it was totally phenomenal. That pink stuff in the middle is tomato and ginger soup! I had chestnut jam! Cornichons any day of the week!

After breakfast I got lucky and discovered I never had to think of U2 ever again:

And then soon it was home time. So I got back in my little UFO and headed back to London. J’aime Paris:

But I got let back down gently – my first stop in London was Yautacha for dinner. YUM.

There are a gang more pics on my Flickr btw.

xx Lektrogirl

Powered by WordPress